Juillet : Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

Ce proverbe signifie que posséder un petit avantage, même modique, vaut mieux qu’espérer un profit considérable mais illusoire. Ou encore : il vaut mieux posséder une seule chose qu’espérer deux biens incertains. Nous pourrions alors penser qu’il ne faut pas de s à tiens, ce qui donnerait le pronom possessif le tien, c’est-à-dire ce qui est déjà à toi. En réalité, il s’agit du verbe tenir conjugué à l’impératif (tiens !). En d’autres termes, ce que tu tiens déjà vaut mieux que ce que tu pourrais peut-être tenir plus tard.

Ce proverbe est retrouvé dans la morale de la fable Le petit poisson et le pêcheur de Jean de la Fontaine (livre V, fable 3, 1668) : Un tien vaut, ce dit-on, mieux que deux tu l’auras ; L’un est sûr, l’autre ne l’est pas. Cette moralité a certainement donné naissance au proverbe. Il est à noter que tiens s’écrit alors tien : c’est la forme ancienne de l’impératif.

Mieux vaut tenir que courir est une des expressions synonymes. En d’autres termes, il vaut mieux tenir quelque chose fermement entre ses mains que courir après autre chose, peut-être inutilement, même si cela peut paraître nettement plus intéressant.

​La passion des mots